X

Neauphle Express - 03/08/20

En cet épisode de chaleur, voici un rappel des conseils simples à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…) afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur :

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…) ;
  • Évitez les efforts physiques ;
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide ;
  • Si nécessaire, demandez conseil à votre médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple).

Consulter l’intégralité des recommandations en cas de vague de chaleur sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé (https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule).

Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez-les à prendre contact avec la mairie au 01.34.91.00.74.

La plateforme téléphonique d'information « Canicule » est joignable du lundi au samedi, de 9h00 à 19h00 au 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France). Ce numéro permet d'obtenir des conseils pour aider à supporter les fortes chaleurs et des informations utiles en cas de situation particulière.

Retrouvez tous les arrêtés, décrets, lois et articles concernant votre commune

Nuisances sonores

La loi sur le bruit du 31 décembre 1992 et ses textes d’application font le distinguo entre les bruits d’origine professionnelle et d’activités sportives (qui se mesurent à l’aide d’un appareil) et les bruits liés au comportement (aboiements, bruits excessifs d’appareils ménagers… qui se constatent à l’oreille).

Il est rappelé que les propriétaires d’animaux doivent veiller à respecter la tranquillité du voisinage (article R 1334-31 du code de la santé publique).

Un arrêté préfectoral, réactualisé périodiquement, rappelle les dispositions de ces textes et institue des interdictions précises concernant certaines activités, en particulier pour les bruits des travaux de bricolage.

L’arrêté municipal du 6 novembre 1990, abrogé et réactualisé le 1er avril 2015, interdit l’usage des tondeuses et autres appareils bruyants les dimanches et jours fériés.

Personnalisez vos accès rapides

Mes accès rapides