X

Neauphle Express - 03/10/22

 

Les infos de cette semaine ..... Bonne lecture !

  • Prenez la parole au Forum Citoyen
  • Rejoignez l’opération 4 pattes !
  • Un Répar'Café pour apprendre à faire durer nos objets
  • Une initiation aux premiers secours gratuite
  • La Bourse aux jouets, c'est bientôt
  • La Mairie recrute des agents recenseurs
  • Une nouvelle fleuriste à Neauphle
  • De nouveaux commerçants sur le marché du vendredi !

En bref :

  • Attention : vous avez jusqu'au dimanche 9 octobre pour inscrire vos enfants à l'accueil de loisirs pour les vacances de la Toussaint. RDV sur votre Espace Famille
  • Ce week-end, profitez du 18ème parcours d'artistes Hélium pour pousser la porte de nos artistes neauphléens Agnès Heitz-Krantz (16 Grande Rue) et Benoît d'Amat (31 rue de Villancy)Tout connaître sur cet événement et découvrir le parcours
  • Envie de vivre une expérience inhabituelle ? Inscrivez-vous au stage L'univers en soi qui aura lieu le samedi 8 octobre de 14h à 16h à la MJP. Plus d’information ou inscription : 01.34.89.02.82
  • L'ASLC recherche une animatrice de danse classique pour remplacer l'animatrice en place pendant son congé maternité (du 7/11 au 09/03). Plus d'informations : aslc.neauphle@free.fr 
  • Découvrez le compte-rendu du Conseil Municipal du 26 septembre 2022 sur le site de la Mairie.
Lire la suite

Marc Leroy, Neauphléen dès ses premiers jours, nous raconte dans l'introduction de son livre "Si Neauphle le Château m'était conté" comment il s'est passionné pour l'histoire du village au point de finir par écrire ce remarquable ouvrage.

Le bon de commande est téléchargeable en bas de page.

Pourquoi entreprendre d'écrire l'histoire d'un village d'Ile-de-France à l'orée du XXIe siècle ? Objet d'apparence bien modeste au regard d'antiques métropoles, d'événements capitaux, de héros fameux qui hantent nos mémoires et ont suscité d'innombrables travaux !

La raison en est simple : je suis quasiment né à Neauphle, y étant arrivé à l'âge de trois semaines ; tout en ayant des origines parisiennes par mon père et internationales du côté maternel, je n'ai eu de cesse que de m'enraciner à Neauphle depuis mon enfance, y passant l'essentiel de mes week-ends et vacances de jeunesse, puis m'installant à temps complet en 1980 dans une dépendance de la maison familiale que je restaure et aménage avec passion depuis lors. Cet enracinement progressif m'a tout naturellement conduit à assumer peu à peu diverses responsabilités locales, auxquelles m'a appelé la confiance de mes concitoyens. 

Mes engagements comme organiste de la paroisse, délégué à la Culture au Conseil municipal et président du Syndicat d'Initiative, ajoutés à mon profond et ancien intérêt pour l'histoire et l'art, m'ont amené dès l'adolescence à faire des recherches sur l'histoire locale, à interroger les anciens du village, à rassembler tous les documents et objets pouvant apporter leur pierre à l'édifice. L'élément déclencheur de tout ce travail a sans doute été la première tranche de restauration de l'orgue en 1969 ; par-delà les souvenirs personnels de l'organiste d'alors et grâce à la bienveillance du curé, elle a stimulé les premières investigations, trouvailles et rédactions du chercheur en herbe, l'histoire de l'orgue ouvrant tout naturellement sur celle du village. Entre la découverte fortuite des archives inédites de la paroisse dans un placard de la sacristie (1969) et l'achèvement de l'étude des riches fonds inexploités des archives communales (2001), de multiples péripéties et rebondissements ont jalonné ce parcours. L'apogée en fut sans doute l'exploitation pendant trois ans de l'incomparable Chartrier Pontchartrain et autres liasses annexes, là aussi en majorité inédits, aux Archives départementales des Yvelines(48 J), qui offrent aux chercheurs des trésors incomparables. S'ajoutent à tout cela mes collections personnelles et celles de quelques amis neauphléens, sans oublier toutes les recherches iconographiques où, là encore, fonds publics et fonds privés ont été amplement sollicités, au hasard d'heureuses et surprenantes découvertes. Les fêtes du Bicentenaire de la Révolution et de l'Europe (1989 et 1992) ont donné à la phase de recherche, puis de rédaction, son impulsion décisive, à la demande de nombreux amis et habitants de la commune, en premier rang desquels ma Mère.

Si Neauphle m'était conté, hommage au livre charmant de Sacha Guitry où l'anecdotique rejoint l'essentiel. Œuvre d'enracinement local, de cœur et de recherche des origines, mais aussi travail aux ambitions plus larges : comment la "petite histoire" permet d'appréhender la "grande" à travers une multitude d'éclairages et de jalons glanés çà et là, sans pour autant prétendre à une illusoire exhaustivité. Neauphle n'a pas été le témoin ou le théâtre d'événements d'importance nationale, et le nombre de grandes figures historiques qui se sont arrêtées dans ses murs est, sauf exception, limité. Mais les grandes dates et les importants personnages ont au moins côtoyé ce village qui, lui, n'est en rien anodin : petite capitale locale au point le plus élevé et au cœur de l'Yveline et de l'Ouest parisien, noeud routier, stratégique, administratif et commercial pendant de longs siècles, petite communauté exemplaire dont le rayonnement demeure encore de nos jours. Histoire sociale et humaine s'il en est, loin de tout rêve passéiste et repli frileux, faisant intervenir des hommes, des situations, des lieux qui, par-delà les siècles, nous touchent et nous parlent encore aujourd'hui.

Marc Leroy

Télécharger le bon de commande

Personnalisez vos accès rapides

Mes accès rapides