X

Neauphle Express - 03/08/20

En prévision de l'épisode de chaleur de cette semaine, voici un rappel des conseils simples à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…) afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur :

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…) ;
  • Évitez les efforts physiques ;
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide ;
  • Si nécessaire, demandez conseil à votre médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple).

Consulter l’intégralité des recommandations en cas de vague de chaleur sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé (nouvelle fenêtre).

Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez-les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir de l’aide de bénévoles, et, pendant une vague de chaleur, prenez de leurs nouvelles régulièrement.

La plateforme téléphonique d'information « Canicule » est joignable du lundi au samedi, de 9h00 à 19h00 au 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France). Ce numéro permet d'obtenir des conseils pour aider à supporter les fortes chaleurs et des informations utiles en cas de situation particulière.

Contrairement aux élections précédentes, il n’est plus nécessaire de s’inscrire impérativement avant le 31 décembre de l’année précédant le scrutin, comme le rappelle le site service-public.fr.

Ainsi pour les municipales à venir, la date limite d’inscription est fixée au 7 février 2020. Il s’agit d’une date unique pour toute la France.

Etes-vous bien inscrit sur les listes électorales ? Pour le savoir

Pour pouvoir voter, il faut :

  • être inscrit sur les listes électorales,
  • être âgé d'au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin,
  • être de nationalité française. (Les citoyens de l'Union européenne résidant en France peuvent s'inscrire sur les listes complémentaires pour participer aux élections municipales et/ou européennes).
  • jouir de ses droits civils et politiques.


A noter : Les jeunes ayant atteint l'âge de 18 ans sont inscrits d'office. Les fichiers permettant cette inscription pouvant toutefois être incomplets, il est préférable de se renseigner auprès de la mairie pour vérifier son inscription.
Les autres personnes ne relevant pas de la procédure d'inscription d'office doivent déposer eux-mêmes une demande d'inscription.

Quand s'inscrire ?

Ainsi pour les municipales à venir, la date limite d’inscription est fixée au 7 février 2020. Il s’agit d’une date unique pour toute la France.

Comment s'inscrire ?

Pièces à fournir pour l'inscription auprès de la Mairie :

  • Passeport ou Carte Nationale d'Identité (La pièce doit prouver la nationalité française et en cours de validité). Toute personne venant d'acquérir la nationalité française et n'étant pas encore en possession d'un pièce d'identité française peut présenter à la place sa pièce d'identité d'origine + une preuve de sa nationalité française (décret de naturalisation, certificat de nationalité)
  • Justificatif de domicile

A savoir :

Dans certains cas, et après avoir effectué les démarches d'inscription auprès de la Mairie, il est possible d'être inscrit et de voter la même année pour :

  • le jeune ayant atteint l'âge de 18 ans entre le 1er mars et le jour de l'élection,
  • la personne qui déménage pour des motifs professionnels et fonctionnaire admis à la retraite après le 1er janvier,
  • le militaire retournant à la vie civile après le 1er janvier,
  • le demandeur devenu français après le 1er janvier,
  • le recouvrement de l'exercice du droit de vote après le 1er janvier.
Personnalisez vos accès rapides

Mes accès rapides